Etude d'atelier

Retraite de Russie

Etude d'atelier
Le cuirassier protégeant le trompette
Crayon et rehauts de gouache blanche sur papier bistre
Contrecollé sur carton
Marques de punaises aux quatre coins

Ecole suisse ou française, seconde moitié du XIXe

Cadre baguette doré à la feuille plus récent

Dimensions: 25 x 33 cm / 43 x 51 cm encadré

______________________________________________

D'après le tableau perdu d'Henri Félix Emmanuel Philippoteaux (1815-1884), Épisode de la Retraite de Russie, 1812  (1835, achat par l'État pour le musée des Châteaux de Versailles et de Trianon; 1911, prêt au musée d'art d'Avranches; 1944, disparition dans les bombardements) et l'étude préparatoire aux deux crayons (Deux militaires blessés dans la campagne de Russie, 1812), reproduite en lithographie par Julien et largement diffusée, semble-t-il à partir de 1847 (Bibliographie de la France, XXXVIe année, Paris 1847).

Une copie à l'huile sur toile, datée de 1848, figure dans les collections du Musée de l'Armée à Paris. Une autre est exposée au Musée Ingres de Montauban.
Une copie, également datée de 1848 et attribuée à Auguste Doviane (1825-1887, actif en Suisse), a été vendue en 2011 par l'hôtel des ventes de Genève.

Sur l'étude et sur les huiles, cependant, le cuirassier est représenté la tête enveloppée dans un foulard. Nous n'avons pas retrouvé d'autre occurence avec le soldat casqué comme sur notre très bel exemplaire.

S'agit-il d'une étude de Philippoteaux lui-même, qui aurait renoncé à casquer le vieux soldat dans sa version finale? Ou d'une variation sur le thème attribuable à Doviane?

Toujours est-il que l'artiste, par le simple emploi du crayon et des rehauts de gouache sur le bistre du papier, a su saisir toute l'intensité dramatique de l'instant.

 

REF : 237
CHF 850.-

À voir aussi