Rare suite de quatre plats armoriés

Paris, 1745-1746 & Genève, 1760-1762

Rare suite de quatre plats en argent massif armoriés
Deux au modèle à six contours et moulures de filets (Genève)
Deux au modèle à cinq contours et moulures de filets (Paris)
Les quatre portent les mêmes armoiries (gravure du temps) et les mêmes marques de propriété (initiales I.A.M)
Les deux genevois également gravés d'un monogramme (LA, postérieur)
Poids total: 2’774g
Diamètre: 29 cm

Deux plats parisiens
Modèle à cinq contours et moulures de filets
Argent massif (~958/1000)
Orfèvre Nicolas-Clément Vallières (actif de 1732 à 1775)
Paris, 1745-1746
Poids: 691g + 695g
Diamètre: 29 cm

Au revers, sur l’aile:
- poinçon du maître orfèvre (Fleur de lys couronnée, deux grains, NCV, une perle)
- poinçon de charge pour Paris 1744-1750 (A couronné)
- poinçon de jurande pour Paris 27.11.1745-28.11.1746 (E couronné)
- initiales de propriété IAM.

À l’avers, sur l’aile:
- poinçon de décharge pour les gros ouvrages d’argent, Paris 1744-1750 (une levrette courante)

Sur le marli:
Lion rampant, dans un cartouche orné timbré d’un heaume. Le lion semble tenir un objet dans sa patte (nous reproduisons comme hypothèse de travail les armoiries de la famille suisse Alric, de Perroy (Vaud), d’ancienne extraction française. Nos plus vifs remerciements au Dr N. Gervasoni pour sa proposition de lecture).

Très bel état général. L'avers d'un plat présente un léger enfoncement en quart de cercle (bien visible sur la photo du revers).
Superbe patine. Marques, micro-chocs et rayures d’usage.

Deux plats genevois
Modèle à six contours et moulures de filets
Argent 1er titre (XI deniers, soit ~916/1000)
Orfèvre François Barbier (1718-1798), reçu maître en 1749
Genève, entre 1760 et 1762
Poids: 689g + 699g
Diamètre: 29 cm

Au revers:
- poinçon du maître orfèvre (FB couronnés, une étoile).
- poinçon de titre et de ville aux armes de Genève et aux initiales du maître-juré Jean-Jacques Girod (IIG). Né en 1700, mort en 1770, maître en 1723 et maître-juré en 1732-1734 et 1760-1762.
- striche de contrôle (trace d’enlèvement d’un copeau d’argent par l’essayeur-juré pour vérification du titrage par coupellation).
- initiales de propriété IAM.

Sur le marli:
Lion rampant, dans un cartouche orné timbré d’un heaume.
Monogramme gravé (LA, postérieur).

Très bel état général.
Sur un, léger choc sur un contour.
Superbe patine. Marques, micro-chocs et rayures d’usage.
____________________________________________________

Nous présentons également dans notre galerie un plat genevois plus récent (ca 1770), à six contours, dépourvu d’armoiries mais gravé du même monogramme LA.

Les différences de modèle (cinq & six contours) et de provenance (Paris & Genève) illustrent assez bien les habitudes du XVIIIe siècle en général, et des familles suisses en particulier qui aimaient faire leurs emplettes à Paris (voir à ce sujet le catalogue de la vente Piguet du mobilier du château d’Hauteville, septembre 2015, où de nombreuses pièces parisiennes côtoient des productions genevoises ou lausannoises).


Références :

François de Vevey, Manuel des orfèvres de Suisse romande, Fribourg 1985 (p. 55 pour le poinçon de maître-juré; p. 70 pour Barbier, avec reproduction du poinçon).

Michèle Bimbenet-Privat et Gabriel de Fontaines, La datation de l'orfèvrerie parisienne sous l'Ancien Régime, Paris-Musées 1995, p. 128-129 (poinçons n°394, 396 et 404).

Henry Nocq, Le poinçon de Paris, Léonce Laget, Paris 1968, tome IV p. 81-82 (Vallières, avec reproduction du poinçon)

REF : 325
CHF 5300.-

À voir aussi